Accéder au contenu principal

SONG POUR ÉDOUARD GLISSANT

Nous qui avons l’haleine des grands malheurs
Nous qui sommes venus de si loin
Nous qui ouvrons les bras du monde
Nous sommes les étincelles du monde
En peau de lune
En peau de tambour
En fine poudre de pluie
Nous allons dans l’empreinte des songes
Nous qui avons traversé les gouffres mémorables
Nous qui sommes les pétales d’une fleur de mer
Nous dont le pas intime est une danse bleue
Nous sommes les étincelles du monde
En peau de lune
En peau de tambour
En tendresse de poussières
Nous allons dans la danse du Chaos
Nous qui portons la couronne des marées
Nous qui connaissons le secret des bains démarrés
Nous qui guettons l’écho des libertés
Nous sommes les étincelles du monde
Les bouts de terre
Les boutures
Les rhizomes
Nous sommes les gardiens des couleurs du monde
Et nous portons au doigt l’arc-en-ciel du Tout-Monde


Ernest Pépin



éditions printemps des poètes 2013

ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS

À L'ABORDAGE !

C'est le titre d'une histoire 
parue dans un beau recueil des éditions Hemma : 
HISTOIRES DE PIRATES
Recueil qui sort le 12 octobre 2017 et que vous trouverez partout, partout.
J'y suis en belle compagnie ... et ... avec des illustrateurs talentueux. 
ET j'adore les illustrations qui accompagnent mon texte. 
Cet humour me réjouit !
Vous allez vous régaler en lisant ces quatorze histoires à vos enfants ! 
Croyez-moi : elles sont topissimes !